msa020013.gif msa020011.jpg msa020010.jpg
Accueil
Services
Nouvelles
Liens
Nous joindre
Témoignages
Financement
et partenaires
Faites un don !
Membres et
bénévoles

« Venir en aide à un conjoint âgé peut augmenter de 60% les risques de décès chez l'aidante. » (Le manifeste des proches aidants; On nous appelle les « aidantes naturelles », mais qui sommes nous vraiment?)

 

« Les familles fournissent près de 90% de l’aide dont ont besoin leurs proches ayant des incapacités. » (Le manifeste des proches aidants; On nous appelle les « aidantes naturelles », mais qui sommes nous vraiment?)

 

« L’Association canadienne de soins palliatifs indique que un Canadien sur deux en âge de travailler prendra soin d’un proche à domicile dans la prochaine génération. »

 

« 11% de la population canadienne de 15 ans et plus offrent de l’aide à une personne âgée dépendante : Le nombre d’heures qu’ils consacrent à cette tâche est équivalente au nombre d’heures de travail de 276 509 employés à plein temps. Au prorata de la population du Québec, cela représente 60 000 postes à temps complet. » (Regroupement des Aidantes et Aidants Naturels de Montréal. Mémoire présenté à la Commission d’étude sur les services de santé et les services sociaux, 19 septembre 2000, p.17.)

 

« Les études indiquent que les personnes aidantes veulent poursuivre leur engagement envers les personnes âgées avec l’aide de l’État. » (Lesemann, F., et P-J. Ulysse. « On ne vieillit plus aujourd’hui de la même façon qu’hier », Lien social et Politique, RIAC, numéro 38, automne 1997, p.45.)

 

« Il y a 40 000 femmes et 20 000 hommes de 15 ans et plus, dont le quart a déjà eu 65 ans, qui déclarent dispenser à un proche au moins 20 heures de soins dans une semaine.» (Statistique Canada 2003, Avis; Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« Un aidant sur dix prend soin de deux membres de sa famille.» (Rapport Décima sur les personnes soignantes au Canada, Avis; Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« La majorité des personnes aidantes dispenseraient des soins à leur proche depuis au moins 3 ans et 1 personne sur 5 le ferait depuis plus de 10 ans. »  (Rapport Décima sur les personnes soignantes au Canada, Avis; Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« La plupart des aidants canadiens de 45 ans et plus ne vivent pas avec la personne qu’ils aident. Plus des 2/3 des fournisseurs de soins de 45 à 64 ans vivent avec un conjoint et environ 1 personne de 45 à 54 ans sur 4 a également des enfants de moins de 25 ans à sa charge. C’est la génération « sandwich ». Les ¾ des hommes (77%) et les 2/3 des femmes (63%) de 45-64 ans exercent également un emploi, à temps plein pour la majorité d’entre eux. »

(L’Enquête sociale générale de 2002, Avis, Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« La diminution des heures travaillées est la mesure la plus commune : 25% des femmes de 45 à 54 ans notamment y ont recouru en 2002 ainsi qu’un nombre moindre de personnes de 55 à 64 ans (9%). La diminution du temps passé à effectuer un travail rémunéré engendre une diminution du revenu. » (L’Enquête sociale générale de 2002, Avis, Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« 7% des personnes aidantes québécoises de 45 ans et plus ont dû déménager pour se rapprocher de la personne âgée nécessitant des soins. Au Canada, ils sont 8,5% à avoir déménagé et 3% ont emménagé avec la personne aidée. » (L’Enquête sociale générale de 2002, Avis, Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« Les problèmes de sommeil se retrouvent chez 17% des aidantes et aidants et 10% vivent des répercussions sur leur propre santé : ils sont plus susceptibles d’être atteints d’une maladie chronique. »  (L’Enquête sociale générale de 2002, Avis, Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« Les aidants québécois de 45 ans et plus ont vu leurs activités sociales (29%) ou leurs projets de vacances (20%) perturbés. »  (L’Enquête sociale générale de 2002, Avis, Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« Le niveau de détresse psychologique est de 25% plus élevé chez les personnes aidantes. 20 à 30% des aidants de parents atteints de problèmes physiques seraient dépressifs, mais ce taux monte à 40% si le parent est atteint de démence sévère. »

 (Santé Québec,  Avis, Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« En cent ans, la proportion des personnes âgées dans la population totale va passer de 5% en 1941 à 29% en 2041 alors que la population des enfants va suivre le mouvement inverse et ce dès l’année 2011. »  (Institut de la statistique du Québec, 2002, Avis, Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« Les 65 ans et plus qui sont près d’un million actuellement et constituent 13% de la population, seront deux millions en 2026 alors que la population totale frôlera huit millions.

Dans 25 ans, 1 Québécois sur 4 sera âgé. Éventuellement, 1 sur 20 sera même très âgé. »  (Institut de la statistique du Québec, 2002,Avis, Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« En 2003, il y avait un million de personnes âgées au Québec. La majorité ont entre 65 et 74 ans alors que le dixième ont 85 ans ou plus. Les 50-64 ans issus de la génération du baby-boom sont plus nombreux que les 65 ans et plus, soit près de 1,4 millions. »  (Avis, Vieillissement et santé fragile, un choc pour la famille?, Conseil de la famille et de l’enfance, 2004)

 

« Près de 2.85 millions de Canadiens prennent soin bénévolement de membres de leur famille ou d’amis en perte d’autonomie physique, cognitive ou mentale (Canadian Association for Community Living. (2001) A National Agenda to support families : Striking a New Balance for families who have a Member with a Disability. CACL: Toronto.)

 

La majorité de ces proches aidants sont des femmes et leurs efforts font épargner un total de 5 milliards de dollars annuellement au système de santé. »  (Fast, J.J. Eales, and N. Keating. (2001). Economic Impact of Health, Income Security, and Labour Policies on Informal Caregivers of frail Seniors. Status of Women: Ottawa.) 

 

 

msa001004.jpg msa001003.jpg feaq_small.jpg msa001002.jpg msa001001.jpg
197 Paré, Granby, Qc J2G 5E4 - 450-375-9115 -
msa001005.jpg info.csrf.png
Liens
Nous joindre
Don
Don In Memoriam
Faites un don !
Devenez membre
Devenez bénévole
Membres et
bénévoles
C'est quoi un aidant naturel?
Mission et valeur
Historique
Territoire
Aidant au grand coeur
CA
Ambassadeurs
Accueil
Le Soutien aux Aidants
Le Soutien
Relais Répit
Formation spécialisée des intervenants
Services
Aidant naturel à distance
Témoignage de Serge Gilbert
Histoire de C. et J.
La Maladie: Alzheimer
Témoignages
FAQ - Foire aux questions
On parle de nous
Prix
Statistiques
Nouvelles
Financement
Nos partenaires
Financement
et partenaires